Par-dessus tout, l’homme semble prendre un plaisir fou à jouer de la flûte à bec. Il écoute l’orchestre. Il sourit aux musiciens, qui lui sourient aussi. Il va leur donner la main ou leur faire la bise quand il a fini de jouer.

Claude Gingras – La Presse – Quebec – Canada

Nächster Beitrag
Vorheriger Beitrag

Neueste Beiträge

Menü
X
X