Champagne pour la flûte! Le «nouveau Maurice Steger»:un émerveillement! … Virtuosité, donc, oui. Mais l’interprète est au service de la musique, pas l’inverse. Dans La notte intrigante, La pastorella et son bourdonnement de vièle, Il gardellino et ses cadences ou encore le virevoltant Concerto RV 443 qui ouvre le disque, les effets sont plus légers que démonstratifs. Et il faut écouter les mouvements lents, le soin porté à l’ornementation, la profondeur des timbres, la conduite des phrases: un grand bonheur d’écoute.

La Liberté

Next Post
Effectively spooky
Previous Post
Menu
X
X